Voici l’aube flamboyante

Les vapeurs matinales

Le ciel violet.

Voici les nuages bas

Les feuilles rougeoyant

Sous les rayons humides d’un soleil naissant

Les chants trop aigues des oiseaux

Et la ville qui s’éteint pour

Mieux briller dans la lumière du jour.

La rosée le froid humide

Les embruns sexuels acidulés et tièdes

Haleines orgasmiques

Chants fébriles voix tremblantes

Et danses frénétiques mêlés dans

Les sueurs des corps en transes.

Aya ✌🏾

 

Advertisements